2018_05_30 Concert HBSM - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
HARMONIE BUSSANG SAINT MAURICE

Concert de printemps : la nostalgie au fil des partitions
Pour mettre au point un programme de concert, l’alchimie est subtile. Ce n’est pas Rémi Durr qui dira le contraire, lui qui avouait au public : « Pour ce concert consacré à la variété française, j’ai eu plusieurs difficultés à affronter : trouver des chansons pour harmonies qui soient bien écrites et adaptées à notre orchestre, mais aussi marier les styles et les époques ». Au terme de l’exercice, le résultat s’est avéré particulièrement convaincant. Au fil d’un programme très éclectique allant de « La ballade des gens heureux » jusqu’au célébrissime « Aux champs Elysées » pour la première partie, puis de « Et maintenant » à « Noir c’est noir » pour la seconde, les musiciens ont pu mettre leurs qualités au service d’un répertoire varié et enthousiasmant. Le tout dans un contexte compliqué de chaleur écrasante. A tel point d’ailleurs qu’avec l’autorisation du chef, les musiciens ont pu quitter leurs gilets, « Mais uniquement le gilet ! » rigolait Rémi.
Au menu de la soirée, une quinzaine de pièces qui, une à une, ont été présentées par différents musiciens qui ont su attirer l’attention du public sur son histoire : la rythmique de « Et maintenant » empruntée au boléro de Ravel comme le précisait « JB » ou, à propos du « Telephon » de Nino Ferrer, enterré à son décès en 1998 dans le village de Montcu, commune qui a été sous le feu des projecteurs à l’occasion d’un épisode de l’émission TV « Le petit rapporteur » indiquait Jean-Claude qui a de temps à autre pris la direction de l’orchestre tandis que Rémi reprenait sa place au sein du pupitre des trompettes. On notera également ce clin d’œil particulièrement sympathique pour « Elle a fait un bébé toute seule » de Goldman, dont la présentation a été laissée à Caroline, elle-même enceinte.
En début de seconde partie, Cindy Salquèbre avait appelé Anne-Laure Kopp, qui a rejoint les rangs de l’Harmonie Bussang Saint Maurice depuis 10 ans maintenant. Avec mille précautions, la Présidente lui a épinglé sa médaille, tandis que le directeur lui remettait son diplôme.
En fin de concert, à la demande du public, l’orchestre a repris « Les Champs Elysées » en y ajoutant un vibrant « Je ne regrette rien » d’Edith Piaf.
Prochain rendez-vous avec l’Harmonie Bussang – Saint Maurice le samedi 9 juin à 20h30 au casino de Bussang.
Retourner au contenu | Retourner au menu