2018_05_28 Marche Gourmande collège - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
COLLÈGE JULES FERRY

2ème Marche Gourmande : la déception …
Quelle déception ! La seconde édition de la marche gourmande proposée par le collège Jules Ferry a attiré moins de trente marcheurs. Et pourtant, tout avait été fait pour que cette manifestation soit un grand moment de plaisir et de découvertes. Sous la houlette de Mégane Petitdemange, en service civique dans l’établissement pour cette année scolaire afin de doper les actions orientées développement durable et environnement, bien aidée par Philippe Mockels, le programme était copieux et varié. Le Club Nature du collège, avec la collaboration très active de Marie de la Maison de la Nature des Vosges Saônoises, présentait trois ateliers. Le premier avait pour titre « à chacun sa saison » où il était question de l’importance de privilégier les fruits et légumes produits localement selon la saison. Le deuxième présentait la façon de décrypter les codes-barres des œufs, les meilleurs, et donc à privilégier, étant ceux dont le code commence par le chiffre 0, garantie d’une production bio avec des poules élevées en plein air. A l’autre extrémité, les codes débutant par un « 3 » sont attachés à des œufs de poules élevées en batteries. Enfin, le troisième atelier était particulièrement vivant et mettait une équipe d’élèves à contribution : l’utilisation de fruits et légumes quelque peu abimés pour en faire de délicieux smoothies que chacun a pu déguster.
Dans une salle du centre d’accueil de la Colline où était donné le départ, Philippe Mockels, ravalait un instant sa colère suite à un vol de ruche à Morbieux et quittait sa casquette de CPE du collège pour passer celle de l’apiculteur passionné qu’il est pour une information pointue sur les abeilles et les différents miels, mettant notamment l’accent sur des produits appelés « miels » qui n’en contienne pas un gramme…
Sur la boucle proposée aux marcheurs, des plaisirs étaient disséminées, permettant la rencontre avec des produits du terroir : charcuteries avec la boucherie Vuillemin, fromages de chèvres à la Ferme de Noiregoutte, fromages de vaches à la Ferme de la Chapelle et, de retour au centre d’accueil de la Colline, pains spéciaux et pâtisseries produits par la boulangerie Pinot, complétés par les pains et flammekuches fabriqués sur place dans le four par les élèves sous la conduite de « Jeannot » Vannson.
Il restera donc à comprendre les raisons de cette participation très (trop) limitée. Boucle de 10 kilomètres trop longue ? Choix de la journée de samedi ? Méthode de communication sur l’événement ? Car, ce qui restera comme un échec ne doit pas empêcher de tirer les enseignements pemettant de rebondir pour une prochaine édition. Cette animation le mérite pleinement.
Retourner au contenu | Retourner au menu