2018_05_19 Soirée d'information Linky - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
INFORMATION PUBLIQUE

Compteurs Linky : une grande imposture ?

Faussement annoncés comme obligatoires, ces nouveaux compteurs présentent de nombreux dangers, notamment pour la santé des enfants, et visent pour l’essentiel à « se faire du blé » sur le dos du consommateur.
Invitée à plusieurs reprises à participer à cette réunion d’information, l’entreprise Enedis n’a pas daigné répondre à la sollicitation de le-thillot.com, organisateur de cette soirée d’information. Du coup, le débat souhaité permettant l’équilibre entre les points de vue n’a pu avoir lieu. Qu’à cela ne tienne, Dominique Humbert de l’association StopLinky88 a ainsi pu prendre ses aises pour exposer ses très nombreux arguments à  l’encontre ce compteur. Obligatoire ? « Faux, seulement  recommandé par l’Europe ! D’ailleurs l’Allemagne a décidé de s’en passer ! » faisait-il remarquer. Un nouveau compteur qui disjoncte souvent et ne tolère aucun dépassement de puissance comme peuvent l’accepter les anciens. Du coup, Enendis augmente la puissance, et donc… la facturation. Le conférencier anti-linky développait également les dangers potentiels de ce nouvel appareil qu’Enedis tente d’imposer : « Risque d’incendie et émission d’ondes électromagnétiques classées comme probablement cancérigènes par l’Organisation Mondiale de la Santé », notamment pour les enfants dont le cerveau encore en formation, qui est très sensible à ces ondes, ainsi que les risques de pannes ou dysfonctionnements multiples pour divers appareils électriques dont certains peuvent être endommagés.
L’exposé de Dominique Humbert se focalisait ensuite sur les raisons qui poussent Enedis à vouloir imposer ce compteur malgré sa dangerosité désormais avérée et les protestations de plus en plus fortes qu’elle génère légitimement. L’explication, toujours très documentée, était limpide : « Selon son patron, Enedis a pour ambition de devenir un acteur important du Big Data : en clair cela signifie que, malgré l’interdiction, Enedis envisage de vendre les données personnelles de chacun d’entre vous à des sociétés de marketing qui sont particulièrement friandes de ce type d’informations ». Et cela peut aller très loin : le conférencier évoquait un scientifique allemand qui affirme pouvoir reconnaitre un film en cours de visionnage grâce à son spectre lumineux qui peut être transmis via la technologie CPL (Courant Porteur en Ligne) utilisée par les compteurs Linky ! Le militant évoquait enfin les risques de piratage : « Des pirates parviennent à pénétrer le ministère de l’Intérieur, ils peuvent donc entrer chez vous ! ». Sans compter les dégâts humains en lien avec les suppressions de postes qui vont de pair avec la mise en œuvre de cette technologie apte à quasiment tout faire à distance…
    
Alors que faire pour s’opposer à l’installation de ce compteur ? « A vous de vous mobiliser ! » plaidait Dominique Humbert « Vous avez parfaitement le droit de refuser l’implantation. Avec le concours d’avocats spécialisés, nous avons mis au point des courriers type dont vous pouvez vous servir pour envoyer un courrier recommandé à Enedis, ce que je vous conseille de faire au plus tôt ! ». Si un refus peut facilement être géré pour les compteurs situés en intérieur de maison ou d’appartement – il suffit alors de s’opposer à l’entrée du technicien chargé de l’installation du nouveau compteur - , le blocage des compteurs en extérieur  est déjà un peu plus compliqué et passe par un blindage dudit compteur : grillagé, bétonné, cerclé de fer… les diapos projetées lors de cette réunion et visibles sur le site de stoplinky88 ont illustré différentes méthodes pouvant être mises en œuvre. Encore plus compliqué « Même si cela reste possible !» affirmait Dominique Humbert  est le cas des habitations collectives pour lesquelles le combat s’annonce encore plus rude…  « Les seuls combats perdus sont ceux qu’on engage pas ! » concluait Dominique Humbert.
L’exposé terminée, le dialogue avec le public permettait pour l’essentiel d’appuyer, voire renforcer le point de vue du conférencier. Un spectateur, très pointu dans son intervention allait même jusqu’à faire une corrélation entre ondes électromagnétiques - dont celles du type de celles créées par le compteur Linky - et l’augmentation spectaculaire de certaines maladies comme Parkinson, Alzheimer ou cancer de la moelle épiniaire… Michel Mourot, présent à cette soirée informait le public que la municipalité s’opposait formellement à l’installation des compteurs Linky dans les bâtiments communaux et que les services de la mairie étaient prêts à donner un coup de main à ceux qui le souhaitent pour effectuer les démarches de refus de cette installation. Il recueillait les applaudissements nourris du public.
Site de stoplinky88 https://www.stoplinky88.fr  
Retourner au contenu | Retourner au menu