2018_05_17 Alain Lalot - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
RETROUVAILLES

Les anciens de la Musique de Nouvelle Calédonie en détente à la Roche Jolie

Sous la houlette d’Alain Lalot, les anciens de la Musique des Forces Armées de Nouvelle Calédonie se sont retrouvés pour un week-end nécessairement festif.
De leur passage sur le « caillou », les musiciens des Forces Armées ont gardé un souvenir de profonde et indélébile camaraderie. C’est notamment le cas d’Alain Lalot qui, après avoir servi durant 18 mois dans les années 1985 à 1987, a décidé il y a 3 ans maintenant, en relation avec son ancien chef de musique, de réunir ses anciens potes pour des retrouvailles annuelles. Après la première, qui s’est faite à Contamine Montjoie chez son ancien chef, les anciens coopérants se sont retrouvés l’an dernier à Bordeaux.
L’organisation de l’édition 2018, confié à Alain s’est donc déroulée sur le secteur d’où est originaire le « chef d’orchestre » du jour. Confortablement installé à la Roche Jolie, décorée aux couleurs de la Nouvelle Calédonie et Wallis et Futuna, le groupe issu des quatre coins de la France a joyeusement fêté ce troisième rassemblement.
Ancien de la Ramoncenaise Musicale, dont il a fait partie avec son tambour de 1975 à 1983 (tout comme son frère Christian), Alain Lalot avait sollicité Yannick Peduzzi afin qu’une petite aubade soit donnée par la formation locale juste avant de servir l’apéritif. Les musiciens ramoncenais ont bien évidemment eu à cœur de répondre favorablement à cette requête. C’est donc en tenue décontractée, mais toujours « au top » de leurs instruments, qu’ils ont joués quelques morceaux, renforcé par la mini trompette de Valére, un ancien de la musique de Nouvelle Calédonie qui n’a eu aucun mal à s’intégrer dans ce moment musical : la musique n’est-elle pas un langage universel ? Un superbe moment que chacun a pu apprécier avant de partager l’apéritif, moment lui aussi particulièrement convivial où les chants ont accompagné les airs d’accordéon improvisés par l’un des anciens de Nouvelle Calédonie.
Sur la table dressée au milieu de la salle, Alain exposait quelques objets-souvenirs personnels comme une magnifique carapace de tortue, de superbes coquillages – dont l’imposant « Toutoute », un conque qui servait d’instrument d’alerte pour les autochtones – ou encore des bâtons utilisés lors des cérémonies coutumières sur l’île du Pacifique.
Ce week-end a encore été un moment privilégié pour ressortir les albums photos regorgeant de souvenirs de plages de sable fin bien sûr, mais aussi de cette cérémonie du 75ème anniversaire du ralliement de Wallis et Futuna à la France qu’Alain et ses copains musiciens ont relevé de leur prestation, cérémonie présidée par Jacques Chirac, alors Premier Ministre.
Loin du « caillou », Alain est aujourd’hui installé à Reims où il met ses compétences pointues au service d’un hôtel 4 Étoiles.
Retourner au contenu | Retourner au menu