2018_05_14 Kermesse Amicale des Retraités - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
GÉRONTOLOGIE

Nuages menaçants sur l’Amicale des Retraités

Météo très mauvaise pour la kermesse, mais aussi grosses incertitudes financières ont plané sur le rendez-vous annuel de l’Amicale des Retraités de Haute Moselle.
Si les stands dressés à l’extérieur n’ont pu avoir leur habituel succès – la faute une pluie persistante et des températures un rien frisquettes – l’ambiance à l’intérieur de la salle Jean-Paul Sac n’a rien eu à envier à celle des éditions précédentes. Stands abondamment garnis des travaux réalisés par les « mains de fées » lors de leurs rencontres hebdomadaires proposées aux ateliers de l’Amicale, pâtisseries « maison » à foison proposées à la vente, un succulent repas choucroute servi à une quarantaine de convives, un loto animé de main de maître par Marie-Christine, une belle démonstration de danse country… autant d’ingrédients qui, pour être habituels, n’en constituent pas moins la recette du succès de cette manifestation. Nouveauté de cette édition : un stand abondant de vente de fleurs proposé par Brigitte des ADMR, qui seront à nouveau proposées à la vente lors de la Fête des Mères, au Ménil (église) et à Fresse (Maison de la Presse) le samedi 25 toute la journée, ainsi que le dimanche 26 matin et témoignant de la bonne entente régnant entre les deux associations si précieuses pour la population locale.
Fiancées depuis la signature d’une convention qui doit se conclure par un mariage au plus tard au 31 décembre 2018, l’Amicale des Retraités et les ADMR ont appris à travailler ensemble. Et cela fonctionne bien.
Soumis à la TVA !
Très bien même puisque, s’appuyant sur cette étroite collaboration, l’Amicale a notamment fait bondir les repas qu’elle sert dans le cadre de son service de portage à domicile. De 12, le nombre de repas portés est passé à 30. Et c’est là que le bât blesse… Privée de sa reconnaissance gérontologie depuis le départ du SSIAD et son rattachement à l’hôpital, l’Amicale des Retraités vient d’être informée qu’elle dépassait le seuil autorisé en nombre de repas et devait donc être soumise à la TVA. « Nous puisons actuellement dans nos réserves pour assurer le paiement du salaire de Marie-Christine » détaille Jean Miller, le président de l’Amicale « Si nous devons nous acquitter de la TVA, nous n’avons plus qu’à mettre la clé sous le paillasson ! ». Mais cette hypothèse n’est bien évidemment pas du goût du président qui veut se battre : « Nous avons prochainement une réunion avec un avocat fiscaliste afin de trouver une solution » confie-t-il « De plus, j’ai pu parler de cet énorme problème avec les élus qui sont passés nous rendez visite : Christophe Naegelen, Dominique Peduzzi ainsi que les maires ou leurs représentants. Tous ont affirmé leur soutien et leur intention d’intervenir pour plaider notre cause. Nous sommes donc face à une situation qui risque de durer un certain temps… ».  
Retourner au contenu | Retourner au menu