2018_05_08 Collège Jules Ferry Koffi Pré - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mai
COLLÈGE JULES FERRY

Koffi Pré : une superbe page de culture africaine
Même s’il fréquente le collège Jules Ferry depuis 21 ans, Koffi Pré aborde ses rencontres avec le même enthousiasme communicatif. Invité par Jacques Hertrich via l’association « Art et Couleurs d’Afrique », l’artiste d’origine Togolaise et demeurant au Bénin a développé devant des classes de 6ème du collège une superbe double page illustrant son pays : le batik et les contes.
N’hésitant pas à commenter, raconter des histoires, détailler les techniques séculaires de création, utiliser l’humour, Koffi Pré s’est doté des moyens pour capter l’attention de ses visiteurs, les mettant à contribution aussi souvent que possible. Toucher le tissu après passage à la cire, créer des craquelures  « l’identité de l’œuvre » expliquait-il, provoquer des réactions en plongeant l’œuvre non terminée dans un colorant noir intense « Il est foutu ! » commentaient certains élèves, jouer sur les différences entre France et Afrique telles que le séchage des couleurs au sèche-cheveux « Le soleil du Thillot ! » ironisait-il avec malice.
Il revenait également sur cette longue amitié liant le collège Jules Ferry à celui de sa région qui se classe en tête des résultats régionaux après la création de la bibliothèque à laquelle le collège thillotin a largement contribué. « Un établissement qui, grâce à cette opportunité, a échappé à la fermeture » précisait-il, agrémentant sa démonstration d’anecdotes peu conventionnelles pour de jeunes Français : « Mon prénom est Koffi, comme tous les garçons qui sont nés un vendredi. Il y a un prénom fille et un prénom garçon pour chacun des jours de la semaine » ou encore « La pluie chez moi est un bienfait, une joie et nous adorons jouer dehors alors qu’il pleut ».
Une superbe rencontre permettant aux collégiens d’apprécier une page de culture différente. Un hymne à l’ouverture d’esprit !
Retourner au contenu | Retourner au menu