2018_04_29 Sébastien Leprêtre - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Avril
RENCONTRE

Sébastien Leprêtre : un orfèvre au confluent de l’art et la mécanique

Doté d’un coup de crayon hors pair animé d’une superbe sensibilité artistique et véritable « Mac Gyver » de la mécanique auto, Sébastien conjugue les talents avec bonheur.
Il est de ces rencontres qui ne peuvent laisser indifférent. Celle avec Sébastien Leprêtre est incontestablement de celles-là.  Au carrefour de l’art et de la mécanique, le Fressiot est un orfèvre qui assume ses sympathiques folies avec un immense talent.  Inné pour la partie dessin, renforcé par une formation spécifique, cursus académique et autoformation pour ce qui touche à la mécanique, son activité s’appuie sur ces deux solides cordes.
Tout en suivant des études de mécanique auto Sébastien s’intéresse de près à la carrosserie qu’il apprend sur le tas, complétant ses compétences par des connaissances en peinture et vernis sur divers supports, privilégiant notamment l’aérographe. « A de nombreuses occasions, j’ai vu passer des camions de l’entreprise Rouillon superbement décorés. Ça m’a donné envie d’explorer ce type d’art ! » confie-t-il avant d’avouer « J’adore dessiner depuis que je suis tout môme… ». En 2008, il entreprend de suivre une formation de six mois en aérographie à l’Ecole de Nantes. Une formation qu’il met immédiatement à profit pour réaliser divers travaux pour sa famille puis pour la Maison Artisanale de Ventron. Une option qui lui permet de s’ouvrir à de nouveaux clients. Sa première réalisation sera de personnaliser la voiture d’Alexandre Goncalves du Thillot, le président du groupe BMG Tuning. Une voiture qui brillera lors de concours !
Depuis, les commandes s’enchaînent, lui permettant de cultiver et faire apprécier son sens artistique : décoration de motos, de casques, d’instruments de musique, de t-shirt, de blousons et de meubles en collaboration avec Audéric Bombarde (voir publication), son voisin d’atelier. Sébastien évoque encore cette illustration religieuse qu’il a réalisée sur… une ancienne aile d’avion.
    
Une Citroën C14 de 1930 en « Hot Road »

S’il excelle dans la décoration en tous genres, Sébastien est également un mécano hors pair.
De quoi débrider totalement les projets les plus fous. « J’ai commencé avec une moto » raconte-t-il « Une Honda Shadow 750 au look Harley Road King que j’ai achetée en 2012 juste après avoir eu mon permis. Un engin qui autorise une conduite calme et paisible ». Ayant acquis une seconde moto identique, mais de 1988 avec transmission par chaine, Sébastien a entrepris de la modifier de toutes parts, utilisant prioritairement du matériel recyclé. Le résultat est aussi superbe que surprenant !
Toujours prêt à relever un défi, Sébastien a acquis une Citroën AC4 de 1930. Objectif : la transformer en « Hot Road », ces voitures anciennes reconditionnées genre monstres à la sauce « Mad Max ».
Une pratique en provenance des « States » où  l’on conjugue avec folie et talent le « nickel » et le « pourri ».  L’opération envisagée par Sébastien consiste « simplement » à élargir la voiture de 45 cm, de la surbaisser, de l’équiper d’une suspension pneumatique, d’installer sous le capot (s’il  rentre !) un moteur V8 – récupéré sur un pickup GMC - et d’une transmission intégrale sur les 4 roues !
Bien évidemment, Sébastien s’occupera de lui donner fière allure avec une déco spécifique. « Quand ce sera fini, il est question de pouvoir se balader avec cette voiture en famille » conclut-t-il avec un large sourire.
Retourner au contenu | Retourner au menu