2018_03_26 GAEC du Vacceux - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mars 2018
AGRICULTURE

Le GAEC du Vacceux à nouveau récompensé

Une nouvelle médaille d’argent au Salon de l’Agriculture 2018 est venue compléter la déjà très vaste collection de récompenses. Cette fois, c’est pour le munster fermier qui, de plus, dispose désormais du label « bio ».
Après le superbe titre en race vosgienne remporté l’an dernier au salon de l’agriculture par « Doliprane », le GAEC du Vacceux s’est encore illustré lors de l’édition 2018 de ce que l’on coutume d’appeler « la plus grande ferme du monde ». L’exploitation thillotine s’est ainsi vu décerner la médaille d’argent du concours général par le jury à son munster fermier. Une belle récompense pour les 4 associés du GAEC du Vacceux – Pascale Schoeffter,  Marie-Jo et Dominique Valdenaire et Nicolas Fetet qui, du côté de Pêcherotte, ne ménagent pas leurs efforts pour assurer la qualité de leurs produits. Un titre qui vient ainsi rejoindre les nombreux autres qui font l’objet de cadres et autres posters sur les murs du coin boutique.
Dans la recherche de qualité, le GAEC du Vacceux s’est également intéressé au label « bio », certification qu’il a décrochée en novembre 2017 et qui lui vaut de mettre en avant cette reconnaissance dont les consommateurs sont de plus en plus friands, sachant fort bien qu’il s’agit là d’un critère de qualité vérifiée répondant à un cahier des charges pour le moins drastique. « Au départ, nous avons entrepris cette démarche pour satisfaire à la demande d’un client – Bjorg, très réputé dans le monde des produits bio - qui souhaitait des produits bio, bien sûr, mais aussi produit par des vaches exclusivement vosgiennes et de plus, s’appuyer sur une exploitation apte à assurer une quantité de 5 tonnes par an » explique Nicolas Fetet « Nos munsters sont donc désormais commercialisés sous la dénomination Bonneterre ».
Saveurs multiples
Mais si le munster fermier est en quelque sorte le « fer de lance » de la production du GAEC du Vacceux, il n’est qu’une partie des produits que la ferme commercialise. Aux côtés du munster nature et au cumin - « Cumin des Prés » s’empresse d’ajouter Nicolas Fetet - les tommes sont également bien présentes, en différents formats et aux saveurs multiples : à l’ortie, à l’ail des ours, au serpolet et au cumin des prés.
Des fromages qui sont produits quotidiennement et qui passent ensuite trois semaines en affinage « C’est la norme pour le munster fermier » détaille Nicolas Fetet. Régulièrement, les fromages sont ainsi « lavés » afin de sélectionner les ferments qui permettront aux fromages de présenter une belle robe orangée.
En amont de cette fabrication, le GAEC dispose de quelques 130 vaches, toutes vosgiennes, dont 75 laitières (les autres étant pour l’essentiel des génisses). Des bêtes qui chaque jour passent à la traite, afin de disposer de lait, matière première indispensable à la fabrication des fromages. Et quand on sait que pour fabriquer une tomme de 8 kg, il en faut 80 litres…
Complément quasi-naturel de l’activité, le GAEC s’est également diversifié en se dotant de quelques porcs qu’il engraisse avant de le confier pour transformation à Laurent, l’un des bouchers de la commune. Ils reviennent ainsi sous forme de saucissons et de fromage… de tête cette fois !
Retourner au contenu | Retourner au menu