2018_03_25_Sébastien Leroy - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mars 2018
    
RENCONTRE

Sébastien Leroy : un ex-citadin « bien dans ses baskets » de campagnard

Installé à la tête de l'agence bancaire locale du Crédit Mutuel depuis avril 2016, le directeur apprécie particulièrement son choix de venir s’installer dans la commune.
Le débat du « vivre en ville » contre le « vivre à la campagne » alimente bien des discussions depuis des décennies. Question de personnalité, d’envie, de qualité de vie… les variables sont multiples permettant à chacun de faire son choix quand cela est possible, notamment en matière d’emploi.
Pour Sébastien Leroy, le choix du « vivre à la campagne » s’est imposé. Il ne le regrette pas, bien au contraire.
S’il est originaire de Picardie, Sébastien Leroy a grandi dans les Landes, non loin de Biscarosse.  Une douce campagne en bord de mer qui lui laissé un tendre souvenir et dont il n’a pas conservé l’accent typique. A l’âge de poursuivre ses études, il quitte la campagne landaise pour la ville, passant par  Toulouse et  Lyon avant de prendre un premier poste à St Etienne. C’est d’ailleurs dans le cadre de ce poste qu’il effectue un stage à Dijon ou il rencontre Déborah, originaire de Nancy et qui devient son épouse. Afin de se rapprocher de sa « dulcinée », Sébastien Leroy quitte son poste de St Etienne pour en prendre un à Nancy, puis à Metz.
Un parcours essentiellement citadin auquel il met fin en apprenant qu’un poste se libère au Thillot. « Le Crédit Mutuel ne parvenait pas à trouver un volontaire pour ce poste qui était considéré quelque part comme une punition » s’amuse-t-il « Même si je sais que quelques-uns des directeurs qui sont venus ici un peu à reculons en sont parti avec tristesse ».  Lorsque qu’il a annoncé qu’il était volontaire, il n’a bien évidemment rencontré aucun souci pour que sa demande soit acceptée !
C’est ainsi que le nouveau directeur s’installe à l’agence locale en avril 2016 et découvre une vraie dynamique « Contrairement à l’image qu’on peut s’en faire ». Et Sébastien Leroy de détailler : « Je vois de nombreux exemples de mobilisation de défense du territoire, comme l’UCAT » avant de poursuivre « De même, il existe ici une très grande richesse associative qui fait que les week-ends, il a y a toujours quelque chose à faire ».  Il souligne encore l’importante activité sportive avant de mettre l’accent sur la qualité des produits locaux « Une image de bio-terroir » qui est loin de le laisser indifférent et qui concoure à cette image de « Poumon vert » que constitue la région.
Sébastien Leroy avance encore l’argument des temps de déplacements et donc les pertes de temps occasionnés lorsqu’on est en ville. Malgré cela, les grandes métropoles peuvent encore exercer quelque attrait ponctuel. Pour le directeur d’agence, l’éloignement géographique de la ville est très relatif : « Nous sommes proches de grandes agglomérations comme Nancy tout en profitant d’un cadre naturel de premier ordre ». Car le nouveau directeur est un adepte de la nature dont il sait profiter, n’hésitant pas à troquer la chemise blanche – cravate contre le survêtement-baskets pour s’adonner aux joies du jogging ou d’une balade VTT en forêt, ou encore à chausser les skis pour quelques glissades sur les pistes enneigées. Autant de séances de plein air qui lui sont devenues précieuses, non seulement à lui mais également à son épouse et ses deux enfants : Eliot et Anna, avec lesquels il aime se balader appareil photo en bandoulière pour immortaliser de nombreux endroits au détour de sentiers.
Retourner au contenu | Retourner au menu