2018_03_19_Concert flûte Saulxures - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mars 2018
CONCERT

Un moment exceptionnel de musique et d’humilité

Le Grand Ensemble de Flûtes cher à Marie Balland s’est produit ce samedi à Saulxures sur Moselotte. Avec un invité prestigieux : Gaspar Hoyos.
    
Un « cador » de la flûte, un maître concertiste au statut internationalement reconnu, un musicien-pédagogue  apprécié tout autour de la planète (pour en savoir plus, voir : https://www.gasparhoyos.com) offrant son spectacle au public sur la scène d’une petite salle de vallée vosgienne : anachronique ? Quelle motivation a bien pu pousser Gaspar Hoyos à accepter l’invitation de Marie Balland à se produire en ces terres rurales ? La réponse est limpide, empreinte d’une humilité aussi magnifique que la prestation qu’il a offerte aux jeunes musiciens du Grand Ensemble de Flûtes et au public présent samedi soir à la salle polyvalente de Saulxures sur Moselotte  : « J’ai besoin de ce genre de rencontre » expliquait-t-il avec simplicité « Cela me permet de recharger mes batteries, de refaire le plein d’énergie ».
Disponible, sensible, totalement imprégné de son instrument avec lequel il se fond dans une osmose parfaite, Gaspar Hoyos a proposé au public une démonstration de virtuosité. Des sons d’une pureté absolue, des nuances d’une immense sensibilité qui ont pénétré les spectateurs au plus profond d’eux-mêmes. Seul « En hommage à Jean-Pierre Rampal » ou en duo avec Marie Balland, on sentait qu’il était prêt à danser, à s’envoler. Associant quelques commentaires aux pièces de son programme du jour, Gaspar Hoyos ne se privait pas de plus de feuilleter quelques pages de l’histoire de la musique évoquant notamment la richesse des compositions pour flûte durant la période baroque et au XXème siècle avec Debussy, mais pas grand-chose entre les deux... Période laquelle il sortait tout de même de l’anonymat le compositeur lorrain Joseph Bodin de Boismortier.  
Un moment inoubliable
Au terme de ce récital de très haut niveau, les jeunes flûtistes ont offert une cascade de cadeau à leur invité du jour en guise de remerciements, complétant les chaleureux applaudissements du public. Un spectacle qui s’est achevé avec une reprise permettant à l’ensemble des flûtistes du groupe mis sur pied par Marie Balland de jouer de concert avec le maître et leur professeure. Un grand moment qui restera certainement longtemps gravé dans les mémoires.
Avant cela, le temps pour Thierry Collas, directeur de l’Ecole Intercommunale de Musique d’introduire la soirée : « Nous y voilà ! » confiait-il « Cette première initiative de Marie dans laquelle nous avons sauté à pieds joints pour vous offrir un magnifique concert », et les flûtistes prenaient possession de la scène, d’abord sous la direction de Marie, puis de Grégory Grosjean. Rassemblés pour une ultime répétition avant de monter sur scène devant le public, les artistes du jour « ont assuré », malgré le fait que certains d’entre eux confessaient être quelque peu en proie au trac avant de monter sur scène. Du premier « Les Petits Soldats » rassemblant la totalité des musiciens au « Divertimento Jazz/Javea » interprété par le « quatuor de la Bresse », les jeunes flûtistes ont démontré leur talent magnifiquement mis en valeur par leur professeure. Sans oublier « The Flutewise Theme » cher à Marie qui confessait associer le souvenir de cette pièce avec sa première rencontre avec Gaspar à Provins. Une rencontre sans laquelle la superbe soirée de samedi n’aurait jamais vu le jour.
Les musiciens du GEF
Albane Bertrand, Samuel Beugnot, Camille Bisval, Julie Bonnet, Camille Bory Nadal, Aurore Brochet, Alexandre Claudel, Sabine Claudel, Maxime Curien, Clélie Frattini, Eglantine Garnier, Louise Gégout, Mélie Géhin, Rémi Houssemand, Valérie Lagarde, Joséphine Lalevée, Thomas Lambert, Christel Laurent, Maé Melières, Lucie Noyé, Bertille Philippe, Amandine Poirot, Alexis Stoecklin.
Retourner au contenu | Retourner au menu