2018_03_04_Le député à la rencontre des élus ramoncenais - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Mars 2018
POLITIQUE

Le député à la rencontre des élus ramoncenais

Christophe Neagelen était, à sa demande, l’invité du conseil municipal de ce vendredi à Ramonchamp. Un rencontre « de terrain » qu’il a souhaité.
Attaché à rester connecté au terrain, Christophe Neagelen a mis en place un calendrier qui, une fois par mois, lui permet de rencontrer un conseil municipal sur chacune des 41 communes de la circonscription. Vendredi dernier, le jeune député était donc installé aux côtés de François Cunat pour la séance du jour à la mairie de Ramonchamp. Le temps pour le premier magistrat d’un mot de bienvenue et Christophe Naegelen expliquait « Je suis une sorte de courroie de transmission entre les élus locaux et les ministères. Il me faut donc connaître le territoire dans ses spécificités et ses problématiques ». Tout au long de cette séance, il a donc écouté, questionné et commenté.
Au terme de la présentation des élus, permettant notamment de rappeler que François Cunat est élu de la commune depuis 1983, année de naissance de Christophe Naegelen, et l’examen des points de l’ordre du jour pouvait débuter.
Plat de résistance de ce conseil, la présentation des comptes de l’année 2017, non encore croisés avec les chiffres du percepteur, était détaillée par François Cunat. Des comptes « Que bien des communes nous envient » confiait le maire avec le sourire. Et pour cause : l’ensemble des budgets consolidés présente une « cagnotte » de quelques 4.2 millions d’Euros, en augmentation de 4% par rapport à l’an dernier. Des chiffres qui tiennent bien évidemment compte du report de certains travaux très importants comme l’aménagement des berges de la Moselle et la réhabilitation de la filature. A propos du budget assainissement, François Cunat rappelait à son invité son profond attachement à conserver cette compétence et donc à ne pas l’intégrer au sein de la comcom, mettant en avant « un coût nettement plus élevé » si elle devait passer au niveau intercommunal. Une remarque qui ne remet aucunement en cause l’attachement du premier magistrat à l’intercommunalité, témoin ce geste fort de la commune, principal acteur du prêt consenti par les communes à la comcom, puisque Ramonchamp a mis sur la table 500 000 Euros des 800 000 Euros demandés.
Une armoire à livres à proximité de la salle de sports
Le maire détaillait également le niveau des dotations d’Etat « Certains maires se plaignent de la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement. Ils oublient de préciser que la Dotation de Solidarité Rurale compense cette réduction ». Et de citer les chiffres : 604 534 Euros en 2016, 626 828 Euros en 2017, qui compensent en partie la perte des recettes liées aux produits de la fiscalité locale : 601 126 Euros en 2016 contre 550 787 Euros en 2017.
Le maire ne manquait pas non plus d’épingler les services de l’Etat concernant les contraintes liées aux nouveaux permis de construire, avouant qu’il avait dû taper du poing sur table pour se faire entendre en menaçant d’aller au tribunal si… Fort heureusement, il a trouvé une oreille attentive auprès de la secrétaire générale de la Préfecture – qu’il a chaleureusement remerciée - qui a su débloquer la situation. Le problème est donc en voie de solution avec la mise en œuvre du nouveau lotissement de la filature et ses 10 parcelles.
Dans les autres points de l’ordre du jour, il a encore été question d’une demande de subvention pour équiper le village d’un système de vidéo-surveillance avec 9 caméras, de la confirmation de la semaine de 4 jours à la rentrée scolaire 2018, du renouvellement de la convention avec la CAF (gros pourvoyeur d’aides en 2017 avec quelques 170 000 Euros), des tarifs de la Roche Jolie pour les groupes extérieurs qui vont passer de 6.20 Euros à 6.90 Euros suite à la mise en place des normes qui imposent 5 m2 par personne et sont à l’origine de la perte de 8 lits, laissant 72 lits au total à disposition,  le gros chantier de rabotage et pose d’enrobé sur la RN66 (de nuit en juillet avec une durée d’une semaine et demie) avec réflexion à suivre sur l’éventuel déplacement des passages piéton de chez Pinot et de la pharmacie.
Avant de passer au pot offert par Michel Remy qui vient d’entrer dans le club des soixantenaires,  ce dernier informait l’assemblée la mise en place prochaine d’une armoire à livres du côté de la salle de sports, avec possibilité pour chacun d’y déposer des livres et d’en prendre à son gré.
Retourner au contenu | Retourner au menu