2018_02_20_AG Club Vosgien - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Février
CLUB VOSGIEN

Une association qui marche !

Amoureux des beaux sentiers du massif et plus généralement de la nature, les adhérents du Club Vosgiens sont également des acteurs précieux de sa préservation et de son entretien.
74 sorties à la demi-journée pour 1408 km parcourus, 29 sorties à la journée pour 494 km, 15 sorties raquette pour 128 km, plus les Alpines, les marches populaires, sorties avec des écoliers ou des collégiens et autres marches d’orientation auxquelles s’est superbement illustré Jean-Pierre Humbert : ça marche au Club Vosgien ! Ces quelques chiffres étaient dévoilés par Marcel Colle à l’occasion de l’assemblée générale qui s’est tenu ce dernier samedi à la Familiale du Ménil.
Une réunion annuelle qui également mis l’accent sur le travail de fourmi des membres du club quant à l’entretien des sentiers. Ce ne sont pas moins de 459 heures que le club local a consacré, outils en main, pour 105 km de sentiers, témoignait Alain Oudot.  C’est à l’occasion d’une séance d’entretien que s’est produite une altercation dans une section voisine entre des membres du club vosgien et un VTTiste.  Le Président Colle, ainsi que Robert Jacquot, le président romarimontain appelaient chacun au « vivre ensemble et savoir accepter l’autre avec ses différences ».
Le président revenait également les autres faits marquants de l’année écoulée comme l’annulation de la marche populaire pour cause de rallye et la Foire aux Beignets et les 100 kg de pommes de terre transformées et vendues, générant une recette nette de quelques 938 Euros, comme le précisait Suzanne Mougenot dans son rapport financier, validé par les 2 commissaires : Line Claudon  et Marie-Josée Godel.
 Il remettait un grand coup de projecteur en direction d’Odette Houillon, la doyenne du Club, Jacqueline Mathieu et Denise Caron qui ont reçu le Houx d’Or, ainsi que Marie-Claude Galmiche, Luc Cuny et lui-même, ayant reçu le Houx d’Argent. D’autres récompenses sont à venir : Houx d’Argent pour Gaston Galmiche et Sylviane Colle et Houx d’Or pour Anita Munger et Alain Oudot.
Et l’année 2018 s’annonce d’ores et déjà belle. Le président évoquait les 157 adhérents, dont 16 nouveaux, effectif qui devrait encore gonfler et atteindre, voire dépasser les 186 adhérents recensés l’an dernier.
Qui veut prendre des responsabilités ?
Il parlait encore de la sortie programmée à Erquy en Bretagne « Ca va nous changer des Alpes ! » s’amusait-il, et les nombreuses autres sorties figurant d’ores et déjà au calendrier de l’année.
Si les sorties fonctionnent à merveille, il est un point sur lequel les « choses » vont nettement moins bien : l’investissement au sein du comité. Le tiers sortant, à savoir Suzy Arnould, Odile Broggi ; Suzanne Mougenot, Alain Oudot et Marcel Colle était unanimement reconduit, mais l’instance dirigeante enregistre les démissions de Ginette Souvay et Brigitte Briot, ainsi que celle de ses fonctions de secrétaire de Martine Thomas. La trésorière, Suzanne Mougenot, lancait un appel à un(e) collaborateur(trice). Et si le président enregistrait les entrées d’Antoine Benzada et Dominique Tellaroli, personne ne se manifestait pour reprendre les rênes du secrétariat et donner un coup de main à la trésorière.  Et Marcel Colle de plaisanter : « J’ai pris le poste de président pour dépanner. J’y suis maintenant depuis 6 ans ! ». Un manque d’implication que ne connait pas Simon Chevrier qui, adhérent récent, est déjà très investi et auquel Robert Jacquot a remis un diplôme pour ses actions nombreuses et efficaces.
Il restait aux personnalités à prendre la parole avant de passer au vin d’honneur offert par la commune du Ménil. Robert Jacquot soulignait l’importance du matelas de trésorerie pour une « Association qui ne demande aucune subvention aux communes ». De son côté, François Cunat relevait « Le gros travail à effectuer sur les entiers suite à la tempête de début d’année et la marche d’orientation du 15 avril pour laquelle la commune mettra avec plaisir les locaux à disposition ». Michel Mourot rendait hommage « Aux façonneurs de paysage si importants pour le tourisme et envoyait un clin d’œil à Simon Chevrier, futur président ? ». Il restait à Jean-François Viry à conclure en mettant l’accent sur « Le rôle écologique du Club Vosgien dans la préservation du patrimoine » et de citer la devise du club « Un jour de sentier, huit jours de santé ! ».
Retourner au contenu | Retourner au menu