2018_02_17_Une classe en moins à l'école primaire - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Février
VIE SCOLAIRE

Une classe de moins à la rentrée de septembre 2018

En cause, la baisse des effectifs. Pour la suite, la réflexion est en cours pour une gestion intercommunale.
Le couperet est tombé il y a quelques jours, sous la houlette du comité technique spécial départemental qui a rendu son verdict. Si l’instance a accepté de surseoir à la fermeture programmée de 15 classes dans les Vosges, 51 classes fermeront leurs portes lors de la rentrée de septembre 2018.
L’école primaire Jules-Ferry du Thillot fait donc partie des établissements qui verront une classe en moins à la prochaine rentrée. « La baisse des effectifs est à l’origine de cette décision » commente Brigitte Jeanpierre « Une convention Académique de Priorité Educative avait été signée le 5 juin 2015, permettant de scolariser les enfants de 2 ans en maternelle. Cet accord prendra donc fin cette année, si bien que les enfants de 2 ans ne sont plus comptabilisés par l’Académie ».
En décembre dernier, la mairie avait reçu un courrier précisant que 2 classes allaient être fermées. « En réaction, nous avons répondu par un courrier de 5 pages, très argumenté et en concertation avec Pascale Laurent la directrice du groupe scolaire, qui précisait notamment que nous souhaitions poursuivre l’accueil des enfants de 2 ans, en mettant l’accent sur l’importance des bases d’apprentissages que cet accueil apporte » confie l’adjointe aux affaires scolaires « Nous avons également insisté sur plusieurs autres points, notamment sur l’effort financier consenti depuis de nombreuses années par la commune quant au financement des classes. Nous avons finalement été entendus : une seule classe sera donc fermée. C’est dur à accepter, mais c’est mieux que 2 ».
Au niveau de l’effectif, la situation actuelle est de 259 élèves, dont 92 en maternelle répartis en 5 classes, et 167 écoliers en primaires dispatchés en 9 classes. A la rentrée 2018, les prévisions font état de 249 élèves, chiffre revu à 225 pour l’Académie qui ne compte pas les enfants de 2 ans et la classe ULIS. Si le maintien des 5 classes de maternelle est donc acquis, l’école primaire n’en comptera donc plus que 8.
Quant à l’avenir plus lointain, Brigitte Jeanpierre s’interroge sur un possible effet « Pôle Petite Enfance » pour enrichir les rangs des jeunes écoliers scolarisés dans la commune. A suivre… En attendant, la réflexion porte surtout sur une gestion scolaire intercommunale pouvant d’ailleurs intégrer le collège qui, lui aussi, voit ses effectifs baisser. Une gestion qui, si elle se met en place, devra nécessairement intégrer une gestion pointue des transports et des repas de mi-journée.
Retourner au contenu | Retourner au menu