2018_02_07_AG UMT - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@TUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Février
    
UMT
109 ans : la centenaire se porte bien !

Ce dimanche, à la suite de l’assemblée générale de l’Ecole de Musique, l’UMT s’est également penchée sur l’année écoulée.
Avec les assemblées générales de l’Harmonie Bussang-St Maurice, de l’Ecole de Musique et enfin de l’Union Musicale du Thillot, ce dernier week-end a été placé sous le signe de la musique, version sans instrument et sans partition.  Dernière partie de cette trilogie de réunions réglementaires, l’assemblée générale de l’UMT, 109ème du nom, qui a suivi celle de l’EMT.
Dans son introduction, Didier Jacquot s’employait à détailler une année 2017 qu’il qualifiait de « Bien remplie ». Le temps pour Jean-Louis Grünenwald, le tenant des « cordons de la bourse » de présenter le rapport financier, insistant notamment sur l’importance de la tournée des membres honoraires, de la foire aux beignets et de la subvention municipale, et le président enchainait avec les projets pour l’année à venir, braquant d’entrée les projecteurs sur les départs de Régis Grosjean et Yann Noyé, auxquels il a remis un cadeau, et l’arrivée de Marie Balland, désormais à la tête de la formation musicale thillotine. Une nouvelle chef(fe) qui a d’ores et déjà mis en œuvre des nouveautés comme ce concert de printemps, qui se fera en association avec Anne Fredriksen, professeur de musique au collège Jules Ferry du Thillot.
Les élections au comité ont permis de renouveler le tiers-sortant : Francine Cunat, Jean-Louis Grünenwald et Didier jacquot ont ainsi été reconduits. Régis Grosjean reste, mais en changeant de statut : de membre de droit, il devient membre élu, tandis que Marie Balland prend la place de membre de droit réservée au directeur de musique.
Nouvelles tenues à venir
Invité à prendre la parole, Régis Grosjean, qui restera sous-chef, se plaisait à confesser  « J’ai décidé de dire stop à la baguette pour laisser la place à la jeunesse. Je vais pouvoir me consacrer à fond au plaisir du baryton » avant de souhaiter « Plein de bonnes choses à Marie ». Visiblement très émue, la nouvelle directrice confiait « Je suis fière d’hériter de la baguette de l’UMT marquée par une longue histoire. C’est un honneur », avant de confier que son premier rôle sera de « fédérer afin que chacun ait sa place dans cette grande famille » et d’évoquer « La mise en place d’une dynamique pour attirer les jeunes et construire ensemble de beaux moments ».
Le président reprenait la parole pour rappeler la disparition de Robert Cunat, ancien trésorier de l’UMT, et parler d’un gros dossier actuellement « dans les tuyaux » : l’achat de nouvelles tenues. La réflexion est en cours. A la demande de Nicolas Fetet, cette étude prendra en considération une compatibilité avec les autres harmonies de la vallée.
Il restait aux élus, Patricia Ferry, représentant Christophe Naegelen, et Michel Mourot à mettre un terme à cette réunion annuelle de l’UMT, association que le maire connait particulièrement puisqu’il en a été le président à partir de 2008. Le premier magistrat saluait les 53 années de présence de Régis et se félicitait de l’entente entre les harmonies de la vallée « Comme quoi les musiciens sont plus intelligents que nous… » concluait-il sur un ton mi- amusé, mi- provocateur.
Retourner au contenu | Retourner au menu