2018_01_21_RN66-RD486 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Janvier
    
RN66-RD486

Aménagements en attente de subventions...

Les études concernant l’aménagement des deux axes routiers sont terminées. Reste à obtenir les subventions adaptées.
    
L’accident survenu récemment (voir la publication) a une nouvelle fois mis en lumière la dangerosité de la circulation au centre-ville et l’imprudence de nombreux piétons. Peu de temps après le drame ayant coûté la vie à la jeune Damla, Michel Mourot a commandé une étude auprès d’un bureau spécialisé à Docelles. Celui-ci a rendu rapidement sa copie, s’appuyant sur des comptages effectués  en décembre 2016.
Concernant la RN66, ce sont 7632 véhicules qui ont été comptabilisés sur 24 heures, soit une moyenne de 318 véhicules à l’heure, avec un pic faible la nuit inférieur à 100 véhicules par heure et un pic haut en fin d’après-midi avec 650 véhicules par heure. Sur ce total journalier les poids lourds représentent 20%. Du côté de la RD486, les comptages réalisés sur la même période ont révélés le passage de 6400 véhicules par jour, dont 8% de poids lourds.
Le bureau d’étude a particulièrement mis le doigt sur la situation délicate de la partie de RN66 située entre la place du 8 mai et le carrefour de la rue de la gare qui cumule en partie la circulation en provenance des 2 axes routiers.
Si la logique des propositions concerne bien évidemment la fluidification du trafic routier au centre-ville, une autre priorité a été mise en avant dans les propositions : protéger les piétons, ou plus exactement, les protéger d’eux même. Car l’indiscipline est forte quand il s’agit de passer d’un côté de la rue à l’autre. Les passages piétons sont trop régulièrement mis de côté pour aller au plus vite, générant une prise de risque souvent importante, quelques fois fatale… Il est également question de repérer les automobilistes qui ne respectent pas les règles, notamment l’arrêt aux feux rouges.

 
Combien ça va coûter ?
La première tranche est évaluée à environ 145 000 Euros, la deuxième à 133 000 Euros et la troisième à 139 000 Euros, soit un total de quelques 417 000 Euros. « Hors taxes ! » s’empresse le préciser Michel Mourot « Or il se trouve que je suis en pleine bagarre actuellement afin que la commune puisse récupérer la TVA dans le cadre de programme d’investissement. Mais on me titille pour faire passer certaines dépenses en entretien de voirie pour lesquelles il n’est pas possible de récupérer la TVA ». Et le premier magistrat poursuit : « J’ai présenté ce dossier pour des demandes de financement au Département et à l’Etat en 2017. Il a été retoqué des 2 côtés. On m’a conseillé de les représenter en 2018. C’est fait, avec l’espoir que des fonds soient disponibles et qu’il soit cette fois accepté. Les Thillotins ont déjà payé une fois pour l’aménagement du centre-ville. Je ne veux pas refaire l’histoire, mais les derniers travaux ont bénéficié d’un taux de subvention ridicule. Je ne veux pas qu’ils payent une seconde fois, même si je considère bien évidemment que ces aménagements sont de la plus haute importance ».
    
Trois tranches (voir les n° sur la photo aérienne)

TRANCHE 1 –Place de Lattre de Tassigny jusqu’au carrefour RN66 – RD486
1 - Parking de la boulangerie de la Place : entrée uniquement par un accès situé côté maison de Marc Allais, vétérinaire.
2 – Réduction de la largeur du trottoir côté boutique « Armoire à Jo » depuis la place de Lattre de Tassigny jusqu’aux feux afin d’allonger la file « tourne à gauche » en direction du Ménil et créer une file « tourne à gauche » pour l’accès au parking du Crédit Mutuel.
3 – Place du 8 Mai : déplacement du passage piétons à hauteur de l’agence immobilière et mise en place de chaque côté de barrières infranchissables avec massifs de plantes vertes afin de canaliser les piétons vers le passage protégé.
4 – RD 486 : allongement de la file « tourne à gauche » avant les feux avec aménagement de la place des Anciens d’AFM intégrant des places réservées aux personnes à mobilité réduite et un parc pour vélos. L’accès aux places de stationnement du parking privé de la boulangerie de la Place se fera par le parking des Anciens d’AFN.
5 – La rue Louis Parisot sera mise en sens unique, avec possibilité d’y entrer, mais plus de sortie au centre-ville.
6 – Feux tricolores : ils seront équipés de radars permettant de repérer et verbaliser les automobilistes ne respectant pas les feux rouges.

TRANCHE 2 : carrefour RN66-RD486 jusqu’au carrefour avec la rue de la Gare
7 – Elargissement du trottoir passant devant l’hôtel restaurant de la Place (Thiébautgeorges) jusqu’à l’optique St Jean
8 – Mise à sens unique (pour quitter la RN66) de la rue des Déportés
9 – Réduction – à certains endroit de la largeur du trottoir

TRANCHE 3 – du carrefour de la rue de la Gare jusqu’à la place de la République
10 -  Aménagement des trottoirs
11 – Aménagements à suivre après destruction de l’immeuble du 44 rue Charles de Gaulle et la construction d’un parking sur cette zone.
Retourner au contenu | Retourner au menu