2018_01_16_Ramonchamp AG Société des Fêtes - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

L'actualité GR@ATUITE quotidienne du Thillot et Environs
www.le-thillot.com
Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Janvier
RAMONCHAMP

Société des Fêtes : Alain Galmiche succède à André Cadé
Une grande page de l’histoire de la Société des Fêtes a été tournée ce dernier dimanche à l’occasion de l’assemblée générale annuelle. Et pas que pour l’association. En effet, après 19 années, André Cadé a passé la main à la présidence.  Sans cacher une émotion difficilement contenue, le désormais ancien président a reçu les hommages du nouveau président, mais aussi de François Cunat qui rappelait le niveau de dévouement de celui qui a venait juste d’être élu Président d’Honneur de la Société des Fêtes : sapeurs-pompiers, prud’hommes, donneurs de sang, jumelage, philatélie « Et qui trouve encore le temps d’aller à la pêche » s’amusait le premier magistrat avant de poursuivre « Il nous faudrait beaucoup d’André Cadé pour l’avenir, car le bénévolat se fait de plus en plus frileux ». Le maire s’adressait ensuite à l’association : « La commune peut se féliciter d’avoir une équipe comme vous au service des habitants ».
Alain Galmiche a donc pris le fauteuil de président. Le 6ème depuis la création de la Société des Fêtes en 1962 qui a vu chronologiquement passer Olivier Rollot, François Mansuy, Marius Peduzzi, Yvon Fréchin et donc André Cadé pour conduire les destinées de la SdF avant lui. De même, après la démission d’André Georges, arrivé lui aussi il y a 19 ans, c’est Alain Perrot qui prend le poste de vice-président. Un bureau complété par Karine Beck, élue au poste de trésorière-adjointe aux côtés de « Pierrot » Chevrier, le trésorier qui a fait un état détaillé de la situation financière confortable, avec une année excédentaire de 1246.29 Euros qui  permet de donner encore plus de volume aux réserves qui atteignent la coquette somme de 26 563.64 Euros. A signaler que la subvention communale de 4500 Euros s’est avérée précieuse pour atteindre ce résultat.
Le calendrier des manifestations devrait être reconduit quasiment à l’identique, alternant opérations d’autofinancement comme le loto ou les puces et les animations générant des déficits parfaitement acceptés comme la St Nicolas ou les fêtes entourant les célébrations du 14 juillet. Une manifestation qui pourrait s’orienter vers la proposition faite par le premier magistrat : une fête villageoise apte à intéresser les Ramoncenais, mais aussi les touristes. A suivre…
Retourner au contenu | Retourner au menu