2018_01_14_Voeux Mairie Le Thillot 2 - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Janvier
VŒUX LE THILLOT 2/2

Un très gros chantier à venir : le remplacement du PLU par le RNU

Lors de son intervention, Michel Mourot a abordé de nombreux sujets dont une partie a été déflorée dans l’édition d’hier. Suite des interventions lors de la cérémonie des vœux.
    
Le temps de pester contre le blocage des subventions demandées pour l’aménagement du carrefour de la RN66 et la RD486 - « Ce n’est  pas aux Thillotins de payer pour cet aménagement ! » déclarait-il – et les problèmes de la toiture de la salle omnisport qui n’ont pas fait l’objet d’une procédure dans le cadre de la garantie décennale et le maire abordait le point à venir le plus délicat : le PLU (Plan Local d’Urbanisme), « Qualifié de conforme, mais non réglementaire ! » qui vient d’être rejeté par les services de l’Etat « Services qui ressemblent de plus en plus à des contraintes ! »  pour être remplacé par un RNU (Règlement National d’Urbanisme). Dans cette ambiance morose, le maire s’interrogeait « Quelle existence à l’avenir pour les petites communes ? » ou encore rejoignait le scepticisme de son adjointe aux finances à propos des mesures à venir suite à la suppression de la taxe d’habitation. Avant de conclure sur ses vœux, le premier magistrat revenait sur « Ce mille-feuille qui s’épaissit » en citant le PTER et autre SCoT …, le statut intercommunal de la médiathèque et de l’Ecole de Musique, le raccordement de St Maurice à la nouvelle station d’épuration, le remplacement de à venir de celle de Bussang. Pour terminer, Michel Mourot citait St Exupéry : « Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ».
C’était au tour de Dominique Peduzzi de prendre possession du micro. Le président de la comcom, attentif aux appels lancés par Marie-Claude Dubois et Michel Mourot concernant un point info tourisme au musée des Mines, répondait que ce point serait à voir rapidement. Toujours en réponse au maire du Thillot à propos de la demande de statut intercommunal, il commentait « Il faut faire preuve de patience et d’écoute entre élus ». Enfin, le président de la comcom ne pouvait pas ne pas aborder la cure de jouvence prévue prochainement à la piscine de Chaume : « Un investissement de plus de 3 millions d’Euros qui s’avérera particulièrement utile au territoire, tant pour les habitants que pour les touristes ».
    
Les chantiers du député
Représentant François Vannson, Catherine Louis s’est évertuée à préciser de nombreux chiffres liées au budget du Département, insistant particulièrement sur des provisions supérieures de 800 000 Euros à ce qui était prévu, devant permettre un coup de pouce au subventions accordées sur certains dossiers et sur  l’effort consenti aux côtés de la Région pour le déploiement du très haut débit. Dans cette avalanche de chiffres, chacun lui a pardonné cette erreur qui lui a fait préciser que le budget du Département était de ...400 000 Euros !
Il restait à Christophe Naegelen à conclure. Le jeune député de la circonscription soulignait le dynamisme associatif, saluait le travail de la SESAM pour la mise en valeur des mines, et détaillait sa présence sur le terrain  et ses interventions à l’Assemblée Nationale, de la défense de la ruralité à la simplification administrative en passant par « hausse injuste de la CSG », la traçabilité de l’origine du miel, ou la lutte contre le démarchage téléphonique. Le représentant de la circonscription précisait qu’il allait prochainement ouvrir de nouveaux dossiers sur la maladie de Lyme et poursuivre son action sur la collaboration des hôpitaux de Remiremont et Epinal, l’implantation du très haut débit, ainsi que sur le débat concernant l’assurance chômage – apprentissage - formation professionnelle.
Pas de remise de médaille cette année à cette cérémonie des vœux mais, Michel Mourot précisait qu’il avait invité Gérard Daval, jeune retraité communal après 9 années de service, à cette soirée. L’intéressant n’étant pas présent, le maire a donc invité l’assistance à se rendre au verre de l’amitié, moment de grande convivialité, très apprécié par les nombreux invités, durant lequel, le verre à la main, les échanges se sont multipliés dans la bonne humeur.
Retourner au contenu | Retourner au menu