2018_01_12_Antoine Deltour - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2018 > Janvier
    
Antoine Deltour

Mais oui, vous êtes concernés !

La cour de cassation a annulé hier la condamnation du lanceur d’alerte vosgien, gendre de Nicolas Fetet. Ça ne vous parle pas ? Vous avez tort. Explications.
La hausse des impôts et des taxes locales, la fermeture de la maternité de Remiremont, la baisse des retraites, la disparition progressive des services publics, la baisse des APL, l’augmentation du prix des carburants et bien d’autres coups de couteaux qui sont assénés depuis « en haut » : vous vous sentez concernés par ces sujets qui touchent directement à votre portefeuille ou à votre environnement quotidien.
Maintenant, si je vous parle d’Antoine Deltour, cela ne vous parle pas autant ? Et pourtant ! Antoine Deltour est ce vosgien qui a dénoncé les « Luxleaks », ces pratiques d’optimisation fiscale à grande échelle au Luxembourg, avec la complicité de son premier ministre de l’époque : Jean-Claude Juncker, aujourd’hui président de la Commission Européenne ! Une belle reconnaissance pour celui qui a été complice de l’appauvrissement de nombreux états européens voisins…Antoine est donc ce qu’on appelle un lanceur d’alerte, une sorte de « Robin des Bois » des temps modernes dont les révélations devraient permettre aux états lésés de récupérer les impôts non payés par de nombreuses multinationales. Encore faut-il qu’ils le veuillent en mettant en œuvre des actions adaptées. La cellule mise en place par le ministère des finances a pu récupérer 8 milliards d’Euros sur les 4 dernières années. Alors que le très sérieux journal « Le Monde » évalue le montant cumulé de l’évasion et de la fraude fiscales à 60 milliards par an… Soit donc 8 milliards sur 240 milliards : à peine 3% ! (voir l’article du Monde)
Mobilisation

A côté de cela, privé de nombreuses ressources, l’Etat serre la ceinture partout où il peut, de façon à ce que cela ne soit pas trop douloureux. Mais pas pour tout le monde. Témoin par exemple cette réforme de l’ISF qui va permettre à la Ministre du Travail (millionnaire depuis qu’elle a ordonné le licenciement de plusieurs centaines de personnes alors qu’elle avait en main les relations humaines chez Danone) de s’affranchir de quelques  62 000 Euros. (voir l’article du NouvelObs). Et en cherchant un peu, il est possible de trouver bien d’autres exemples !
Face à cette situation, on a tendance à se sentir démuni. Et pourtant, des organismes comme « Attac » se mobilisent pour mettre fin à cette injustice flagrante. Dernière action en date conte Apple, condamné à payer 13 milliards d’Euros, mais qui refuse d’ouvrir le portefeuille : face à cette situation, l’organisation met en place des actions pacifiques de sensibilisation au public.
Pour en revenir à Antoine Deltour, sachez, si vous voulez vous sentir encore plus concerné(e), qu’il est le gendre de Nicolas Fetet du GAEC du Vacceux, et compagnon de Louise Fetet, chef d’orchestre de la troupe « les Joli(e)s Mômes » qui anime avec talent les ateliers théâtre à Ramonchamp.
    
Condamnation annulée !
En première instance, Antoine Delcourt avait été condamné à 12 mois d’emprisonnement avec sursis et 1500 Euros d’amende. En appel, la peine avait été allégée, passant à 6 mois d’emprisonnement avec sursis et 1500 Euros d’amende. Dans sa décision d’hier, la cour de cassation a annulé la décision de la cour d’appel. Une excellente nouvelle qui était totalement paradoxale : reconnaître Antoine Delcour comme un lanceur d’alerte tout en le condamnant. Mais le jugement d’hier reste contestable, car son ex-collègue Raphaël Halet a, en revanche, été débouté.
Un nouvel épisode dans la bataille contre cette évasion – fraude fiscales. Au législateur maintenant de se doter des armes nécessaires pour lutter contre ce fléau. Car les « Luxleaks » ne sont qu’une étape. Les « Panama Papers » en sont une autre. En attendant les suivantes...
En savoir + sur les « Luxleaks » et le soutien à Antoine Deltour
En savoir + sur ATTAC

Pour les personnes intéressées, ATTAC  Vosges tiendra son assemblée générale le 27 janvier 2018 à 10h00 à la salle de réunion située au 23 rue de la Baudenotte à Epinal.
Retourner au contenu | Retourner au menu