2017_11_12_Pour que Travexin garde sa cabane - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Novembre
MOBILISATION

Pour que Travexin garde sa "cabane"

L’avenir de la fabuleuse « cabane aux sculptures » de Francis Cuny est incertain. Les amis de l’artiste sculpteur se sont réunis pour mettre en œuvre des actions afin de mettre un coup d’arrêt à cette menace.
Il y a 45 ans, Francis Cuny alors jeune bûcheron, débutait la construction d’un atelier sur le terrain situé à proximité de la maison de ses parents à Travexin. Depuis, cette maison aux formes aussi improbables que poétiques, est devenue au fil des années un lieu incontournable où Francis expose ses nombreuses œuvres. Un lieu qui, malgré quelques "disparitions" est resté totalement en accès libre, fréquenté par plus de 200 000 visiteurs ! « Dans l’esprit d’ouverture et d’accueil que m’ont transmis mes parents » confiait celui dont la renommée lui a fait parcourir le monde pour y démontrer ses qualités créatrices.
Il y a environ un an et demi, la douce Marie-Alice, mère de Francis s’éteignait, rejoingnant son défunt Raymond et laissait la maison familiale vide. S’est bien évidemment posée la question de son devenir. Parmi les sept enfants, certains réclament légitimement leur part de cet héritage familial.
Diverses alternatives ont été passées au crible. Certaines des issues évoquées mettent clairement l’atelier en péril, cette superbe « Maison aux sculptures », devenue si familière dans le paysage artistique local - et bien au-delà ! – par une destruction pure et simple. Francis, très attaché à sa "cabane" et avec la complicité constructive de proches, a décidé qu’il en serait autrement.
Après la période de la réflexion est venue celle de l'action. Vendredi en soirée, à la chapelle de Travexin, sympathiquement mise à sa disposition par Gérard et Estelle, les propriétaires du lieu, le sculpteur avait réuni quelques-uns de ses amis les plus proches – ils étaient tout de même une bonne centaine – afin de leur soumettre un double projet permettant de sauver cet atelier.

Donner les moyens à Francis pour acquérir la propriété familiale
En premier lieu, une souscription a été ouverte sur la base d’une participation de 1 Euro par personne. Contribution qui peut bien évidemment aller au-delà de cet Euro symbolique.  Les premiers chèques sont d’ailleurs arrivés qui passent outre cette somme infime. L’objectif est bien évidemment de permettre à Francis Cuny d’acquérir la maison familiale, pouvoir reverser leur part à ses frères et sœurs et ainsi préserver l’atelier de la disparition. L’artiste sculpteur compte donc sur la mobilisation de ses amis afin qu’ils participent activement à cette opération à hauteur de leurs moyens et surtout que cette démarche soit relayée autant que possible avec, à la clé, un effet boule de neige qui devrait permettre à Francis de constituer les fonds nécessaires à l’acquisition de la propriété. Vous pouvez télécharger le flyer avec le coupon de souscription édité à cette occasion en cliquant ici.

« Passeurs d’Art » pour épauler Francis et faire vivre le lieu
Parallèlement, une association a été constituée, baptisée « Passeurs d’Art ». Cette structure a pour objectif d’épauler l’artiste dans sa démarche créatrice et l’aider à faire vivre ce lieu que Francis souhaite acquérir et qu’il envisage comme « Un lieu de vie et de rencontres artistiques où chacun puisse se sentir chez lui ». Dès la nécessaire et fastidieuse lecture des statuts, les amis répondaient présents avec enthousiasme et la table ouverte pour les adhésions faisait le plein. Une prochaine réunion sera programmée afin d’élire un conseil d’administration.  
Retourner au contenu | Retourner au menu