2017_11_09 Fresse : incendie chez P et H Poirot - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Novembre
    
FRESSE SUR MOSELLE

Incendie aux Ets Poirot P&H
Il était 12h28 ce jour lorsque les sapeurs-pompiers ont été alertés d’un incendie aux Ets Poirot H&P, entreprise située au 2 rue du Peut Haut à Fresse sur Moselle, le long de la RN66, spécialisée dans la charpente et la construction de maisons à ossature bois, employant une vingtaine de personnes. S’agissant d’un incendie en milieu industriel, les soldats du feu sont arrivés en nombre sur place, en provenance du Thillot bien sûr, mais aussi de Ferdupt, Remiremont, Epinal et Servance. Au total, ce sont 25 pompiers qui étaient mobilisés sous les ordres du Cdt Parayre, chef de colonne au poste de commandement installé sur dans la cour de l’entreprise.
Le feu s’est déclaré dans la chaufferie. Rapidement signalé par un employé et la mère de l’un des responsables de l’entreprise, domiciliée juste à côté, le feu s’est propagé aux toitures des bâtiments attenants où se situent les unités de production : atelier charpente d’un côté, atelier maisons à ossature bois de l’autre, avec un risque évident de propagation, le bois étant bien évidemment omniprésent dans l'entreprise.
Préserver l'outil de production
Dès le début de leur intervention, les pompiers ont mis en œuvre 5 lances, dont une sur échelle, pour préserver prioritairement les outils de production, notamment l’énorme machine à commande numérique servant à débiter les éléments de charpente. Cet objectif atteint, les soldats du feu ont concentré leurs efforts sur les autres foyers.
Le visage marqué par l’émotion, Mme Poirot commentait « Nous avons un travail énorme en ce moment. Pour y faire face, nous avons mis en place un travail en 3x8. J’espère que nous parviendrons à honorer nos commandes dans les délais et, si ce n’est pas le cas, que les clients comprendront… ».
Les gendarmes de la brigade du Thillot étaient sur place pour sécuriser les lieux, notamment le flux automobile de la RN66 qui a dû passer en circulation alternée afin de permettre la mise en place d’une partie de l’alimentation des lances par pompage dans la Moselle.
Retourner au contenu | Retourner au menu