2017_10_26_Rapport annuel sur l'eau - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
« La bande à bonne eau »

Tous les ans, le conseil municipal est amené à examiner et entériner le rapport sur le prix et la qualité du service de l’eau de l’année écoulée.
    
La dette au début de l’année 2016 était constituée d’un emprunt de 156 701.72 Euros, donnant lieu à un remboursement en capital de 9 962.43 Euros, complété par des intérêts à hauteur de 5 890.33 Euros.
Sur l’année 2016, les investissements  ont été consacrés à plusieurs chapitres : 1 710 Euros pour la fin de l’aménagement du carrefour Ulmann, 7 280 Euros pour l’achat d’un détecteur de fuites, 3 083.33 Euros pour l’acquisition d’un groupe électrogène (suite au vol de matériel aux services techniques), 747 Euros pour un hydro-éjecteur sur système de chloration à la station de la Moselle (pièce d’usure), 2 960 Euros pour plusieurs coffrets incongelables et 9 159 Euros pour l’achat de compteurs.
Concernant les indicateurs de performance,  le rendement du réseau affiche 52.32% avec un indice linéaire de perte de 11.64m3/km.  Il y a donc encore largement de quoi améliorer ce rendement. Signalons enfin les 5.33% de factures impayées et un taux de réclamation de 1.5%.
Cet épais document, validé par les élus lors de la dernière séance en date du 8 septembre, présente en premier lieu des données concernant la distribution et la consommation.  Le nombre de compteurs individuels installés et de 1799 (soit 2 de plus qu’en 2015) et 12 compteurs collectifs. Le volume d’eau vendue sur la totalité de l’année 2016 est de 163 139m3, contre 151 276m3 en 2015, soit 7.8% d’augmentation.
Concernant la qualité de l’eau vendue, 31 analyses ont été effectuées en différents points de la commune, dont 2 sur chacun des 2 puits et la source. Sur ces analyses,  une seule – réalisée le 9 novembre sur le robinet des toilettes des services techniques - s’est révélée non conforme, laissant apparaitre une faible contamination bactériologique. Les mesures correctives ont bien évidemment été prises et la semaine suivante, plus aucune anomalie n’était détectée.
A propos des stations de pompage, celui situé aux mines devrait prochainement être définitivement retiré. Son débit, de l’ordre de 3m3 par heure, est particulièrement faible comparé à celui du puits de la Moselle qui atteint quelques 60m3 par heure. Un prélèvement largement satisfaisant pour les besoins de la commune qui s’élèvent à 750m3 par jour, chiffre qui devrait diminuer dans les prochaines années, au vu des bons résultats obtenus dans la recherche des fuites d’eau sur le réseau. De plus, et en cas de nécessité et hors période de sécheresse, le puits du Prey peut venir à la rescousse du puits principal.

Prix en baisse
Les tarifs facturés au mètre cube sont à la baisse. Si le prix au m3 consommé reste stable à 0.87 Euros/m3, ainsi que la TVA et la redevance pour pollution domestique (0.35 Euro HT/m3), la redevance pour prélèvement enregistre une baisse de 31.61%, passant de 0.174 Euro HT/m3 à 0.119 Euro HT/m3) ainsi que la TVA sur redevance, prélèvement et pollution qui passe de 0.029 à 0.026 Euros/m3. Au final, le m3 coûtera 1.415 Euro en 2017, contre 1.473 Euros en 2016, soit une baisse d’environ 4%.
L’eau, un trésor inéquitablement partagé
A l’évocation de ce point de l’ordre du  jour, Michel Mourot avait un commentaire qui sonne comme une évidence, mais dont tout le monde n’a pas pleinement conscience : « Nous avons de la chance d’avoir de l’eau ! ». Quand on sait les difficultés d’accès à ce trésor  pour nombre de populations  sur la planète, il est important de savoir que nous sommes en quelque sorte des privilégiés. Encore que certains – dont ce PDG d’une célèbre marque de produits d’alimentation – souhaitent remettre en cause ce privilège en taxant l’eau sous toutes ses formes. Provocation ? L’avenir nous le dira… Sans compter que des « spécialistes » de plus en plus nombreux prophétisent des conflits à venir au centre desquels se trouveront des problématiques de l’eau, comme celle qui oppose Palestiniens et Israéliens depuis quelques années déjà, l’Etat Hébreu ayant une fâcheuse tendance à confisquer l’eau à son profit…
Retourner au contenu | Retourner au menu