2017_10_21_Gilles Perrin - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
PORTRAIT

« Gillou » Perrin, gloire, l’humilité et fidélité

L’ancien footballeur thillotin a vécu des moments grandioses dans sa carrière avec le FC Gueugnon, tant comme joueur que Président. Il n’en oublie pas pour autant ses racines.
Si les plus belles heures de gloire du football thillotin ont été écrites par le Club Sportif Thillotin (CST) - dont cette saison 1949-1950 écrite en lettres capitales qui voit le « club des Tanneurs » remporter le championnat de France amateur devant Epinal et Mulhouse - d’autres ont été écrites indirectement via le Football Club de Gueugnon qui termine cette année-là 7ème du même championnat. Gilles Perrin fait partie de ces Thillotins (comme son frère Yvan et Ali Boumnigel) qui ont rejoint le club bourguignon par l’entremise d’André Berthommier, ancien de la grande équipe du CST et porteur du brassard de capitaine de nombreux clubs, dont celui de Gueugnon, ou de Daniel Georges, ancien président du CST.
De superbes pages footballistiques ont été écrites durant la carrière de joueur, puis de Président du « club des Forgerons » de l’ex-thillotin.Natif de Servance le 19 janvier 1950, Gilles Perrin – « Gillou » pour tous ou presque – chausse ses premiers crampons alors qu’il est bambin pour le compte du CST.Il est rapidement remarqué et est le seul vosgien sélectionné en équipe de Lorraine cadets en 1966 avant de d’intégrer l’équipe fanion du CST en 1967. En juillet 1969, il prend le chemin de Gueugnon afin de poursuivre ses études universitaires à Dijon et d'intégrer le club du FC Gueugnon qui évolue alors en deuxième division. En 1973, il prend place au sein du service informatique de l’entreprise qui compte alors quelques 3000 salariés.
«En 1979, nous avons gagné le championnat en battant Auxerre sur le score de 3 à 2, devant 10 000 spectateurs et une liesse indescriptible » se souvient Gillou  « Mais les responsables des Forges ne souhaitant pas passer en statut pro, c’est donc Auxerre qui est monté en D1 ». D’autres superbes souvenirs sont inscrits de façon indélébile dans la mémoire du footballeur « En 1979, nous avions éliminé la grande équipe de St Etienne, celle des frères Revelli, Rocheteau et autres Curkovic » raconte-il sans masquer un large sourire « Nous avons également épinglé  en 1977 le Lyon des Lacombe et Domenech à notre tableau de chasse ».
Mettant un terme à sa carrière sur le terrain, Gillou s’implique alors dans l’administration du FC Gueugnon. Vice-président en 1984, il en prend en main les destinées du club durant dix ans à partir de 1997. Là encore, les souvenirs sont grandioses. Gillou se souvient de l’immense enthousiasme généré par cette finale de la coupe de la Ligue disputée au stade de France le 20 avril 2000, devant 79 000 spectateurs « Dont 25 000 Bourguignons » commente-t-il, avec au bout une victoire historique sur le club de la capitale sur le score de 2 à 0.
David a une nouvelle fois vaincu Goliath ! Gigantesque face à une équipe dont le budget est plus de 15 fois supérieur à celui des vainqueurs, reçus en héros le lendemain au stade de leur ville. Depuis ces heures de gloire, l’équipe bourguignonne a bien rétrogradé dans la hiérarchie. « Le football est devenu un monde où il y a trop d’argent » regrette-t-il désabusé…
S’il a depuis un statut particulier bien mérité dans la ville de Gueugnon, Gillou n’en oublie pour autant pas ses racines thillotines où vit toujours son frère Luc. « Jusqu’au décès de ma mère, je venais tous les ans au Thillot passer Noël en famille avec elle » raconte-t-il « Cette année, j’ai passé un agréable séjour au mois de juillet en étant hébergé dans le chalet de Jacqueline Mourot, épouse du premier magistrat avec lequel j’ai eu de nombreuses et très intéressantes discussions ». L’occasion également de revoir les « potes » du CST qu’il n’a jamais perdu de vue, témoin son attachement à être présent lors du centenaire du club, célébré en 2009.
Un hymne à la fidélité que Gillou cultive avec motivation et bonheur.
Retourner au contenu | Retourner au menu