2017_10_16 Variétés Et bien dansez maintenant ! - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
Les Variétés : « Et bien dansez maintenant ! »

Les Variétés ont forgé une bonne partie de leur réputation sur la danse. Et ça ne date pas d’hier !
Entre la cigale et la fourmi, il y a bien longtemps qu’aux Variétés on préfère la première. Il faut dire que la salle se prête admirablement à cette pratique, depuis des lustres. Du temps de « Popol », les adeptes de ces rencontres y venaient déjà nombreux. Et si la direction de l’établissement assurée par Jean-Paul  qui a souhaité mettre un coup d’arrêt à cette activité, Thierry et surtout Sylvie ont décidé en 2008 de relancer cette activité originelle. Un retour aux sources particulièrement payant. Nombreux sont celles et ceux qui sont « accros » aux divers rendez-vous proposés sur le parquet de la grande salle. Les thés dansants qui figurent au menu tous les dimanches après-midi et animés par des orchestres triés sur le volet font régulièrement le plein. Des après-midi durant lesquels la danse de salon est maîtresse de la piste : tango, marche et autre valse bien sûr, mais aussi les danse en ligne comme la tarentelle ou le madison. « On y pratique également de nouvelles danses comme la kubia, la mariana ou la paloma bianca » détaille Sylvie.
Fort de ce succès, Sylvie et Thierry ont mis en place de nouvelles rencontres sur le même thème. C’est ainsi que tous les 2èmes vendredis de chaque mois en soirée, les adeptes de la danse se retrouvent sur place pour des cours assurés par Johan, suivis d’une soirée dansante qui fait tourner  les couples jusque tardivement dans la nuit. Des cours qui sont également au planning des samedis après-midi. Au menu de ces cours salsa, bachata et cha-cha. Des danses aux origines latino-américaines langoureuses qui ont été importées en Europe en y ajoutant un brin de sensualité et une pincée de romantisme. « Ces danses sont nées dans la rue et ont évolué sous l’influence de musiciens qui les ont conjugués « à leur sauce » explique Johan « Elles sont devenues des danses sociales, permettant la rencontre. Il n’y a pas de règle : chacun invite qui il veut. De nombreux couples se forment lors des rencontres qui permettent en outre de travailler le cardio ».
Retourner au contenu | Retourner au menu