2017_10_12 _Au soldat et ami Erich K.Esenwein - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
SOUVENIR

Au soldat et ami Erich K.Esenwein
C’est l’histoire dramatiquement banale d’un jeune soldat d’origine allemande qui, engagé dans l’armée américaine en 1942, rejoint la France pour participer à sa libération du joug nazi. Il est âgé de 22 ans lorsqu’il est tué au combat. C’était au Tholy le 29 septembre 1944.
Erich K.Esenwein repose au cimetière américain du Quéquement.
C’est sur ce soldat que s’est porté le choix fait par la municipalité en novembre 2016 lors de l’anniversaire de la libération du Thillot, afin de le sortir son anonymat, d’en faire un symbole de la lutte contre l’oppression, de l’implication d’un peuple ami et lui apporter la « reconnaissance légitime due aux Libérateurs de la  France », et ceci même si celui-ci n’a pas participé à la Libération du Thillot, l’armée américaine ayant libéré la vallée de la Vologne et ne remontant la vallée de la Moselle que jusqu’à St Nabord.
Samedi dernier, une délégation de représentants de la municipalité, Michel Mourot et Isabelle Canonaco, accompagnée par le président de la section des AFN du Thillot, Jean Claude Laurent, son épouse et Serge  Follot ancien d’AFN, se sont rendus au cimetière du Quéquement à Dinozé  pour fleurir la tombe du soldat Esenwein. « Ce parrainage est une reconnaissance qui doit perdurer avec le temps, le fleurissement de la tombe une fois par an est une obligation morale » explique Michel Mourot avec conviction.
Retourner au contenu | Retourner au menu