2017_10_10_Morgane la recherche de don continue - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
    
HANDICAP ET SOLIDARITÉ

Morgane : la recherche de don continue

La jeune femme continue de se battre afin de pouvoir se rendre à Barcelone et bénéficier de cette opération très coûteuse qui lui ferait tant de bien. Tous les dons sont les bienvenus.
    
Cette opération, permettant de réduire considérablement l’immense déformation de la colonne vertébrale dont elle souffre, Morgane y tient énormément. Evidemment ! En lien avec ses parents, elle a choisi d’élargir les possibilités de recueillir des dons afin d’aider au financement de cette intervention chirurgicale dont le coût flirte avec 19 000 Euros.
En premier lieu, elle a souhaité, en accord avec Christophe Bertrand, président de l’UCAT, prolonger la quête de dons via les urnes qui ont été placées dans les lieux suivants : La Vie Claire, restaurant le Thillotin, Hôtel Restaurant de la Place, Salon Brunes et Blondes, Pharmacie Henry, Pressing Clair et Net, AXA assurances, Panetière des Arcades, Pulsat, Pompes Funèbres Creusot, Garage du Centre, Station Colle, Le Palais des Fleurs, Le P'tit Café, Matisséo, Optique St Jean, Armoire à Jo, L'Embuscade, boulangerie de la place, Maison de la Presse, Crédit Mutuel, Médiathèque, LM'Beauté. Les plus petits dons seront les bienvenus, les petites rivières faisant, comme tout le monde le sait, les grands fleuves !
Des dons qui seront prochainement complétés par le chèque promis par Jean-Paul Canonaco, le président de la section thillotine de l’AVEC (Athlétic Vosges Entente Clubs), organisatrice du trail des Hautes Mynes auquel Morgane a pu participer avec l’aide formidable des membres du Refuge du Sotré.
ailleurs, la jeune femme vient de mettre en ligne un appel aux dons via le site helloasso.com. Voir la page ici
Elle y présente sa situation dans les termes suivants :

Bonjour,
Je me présente, je m'appelle Morgane et j'ai 19 ans, je suis handicapée moteur depuis environ mes 5 ans , en France , aucun examen n'a pu mettre un nom sur ma maladie.
Un psychiatre a même suggéré que mon père avait sans doute dû m'envoyer valser contre un mur... puis on m'a dit que ma fatigue était du « chiqué !»
Je me suis fait virer du collège car je ne correspondais pas à la norme alors que j'étais une bonne élève et bien intégrée.
je suis rééduquée à mon domicile car je ne souhaite pas aller dans un centre, j'essaie de vivre le plus normalement possible et je suis entourée d'une famille et amis tout simplement géniaux, les médecins ré adaptateurs, kinés, ergothérapeutes s m'ont prescrit Pardes appareillages: des corsets, des coques moulées, des matelas moulés pour arriver à la même conclusion au bout de 3 mois. A chaque fois, plus rien ne convenait et c'était de ma faute en quelque sorte car je ne les portais pas assez.
J'avais tout simplement des douleurs atroces.
Puis nous avons entendu parler du docteur Royo à Barcelone.
On a décidé de franchir le cap. J'ai fait les examens qu'il désirait et voilà le diagnostic est tombé : j'ai le syndrome neuro-cranio-vertébral, à conforter bien sûr sur place à Barcelone.
Au vu du devis : 18 800€, j'ai décidé de faire un appel aux dons afin de m'aider à récolter cette somme afin de me faire opérer car j'en ai marre de souffrir tout simplement.
Merci pour toute aide qui sera la bienvenue.
Morgane FERREIRA
Retourner au contenu | Retourner au menu