2017_10_06_Yvan et Nicole Besancenez en diamant - le-thillot.com : découvrez la commune de Le Thillot dans les Vosges

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Octobre
Yvan et Nicole Besancenez en diamant

Uni depuis le 14 septembre 1957, le couple a célébré ses noces de diamant dans la douceur de l’ambiance familiale. Rencontre.
    
Nicole étant originaire de la commune de la vallée de la Moselotte où elle a vu le jour en 1935, c’est en total respect avec la tradition bien établie qu’Yvan Besancenez et Nicole née Grossir se sont dit « oui »  à Saulxures sur Moselotte. C'était le 14 septembre 1957.Dans la foulée, le couple vient s’installer à la Champagne où est venue s’installer la famille d’Yvan en provenance de St Etienne les Remiremont où il est né en 1933. « Mon père s’y est installé en 1941 comme gardien de la centrale électrique » précise-t-il avec une mémoire infaillible « C’est également au Thillot que j’avais mon travail, à la BNCI, la Banque Nationale des Commerces et de l’Industrie, ancêtre de la BNP ».
De son côté, Nicole est passée par l’usine textile de la Courbe, ainsi que par deux magasins : Grandmougin électroménager et Antoine peinture. Elle passera également 14 années en tant qu’élue au conseil municipal, dont 7 en tant qu’adjointe aux affaires sociales.
De leur union sont nés 3 enfants : Francis, né en 1959 installé à St Sauveur, Patrick qui verra le jour en 1965 vivant actuellement à Cluses et enfin Anne née en 1967, aujourd’hui épouse de Jérôme Dieudonné demeurant au Prey. Cinq petits enfants ont complété la famille : Céline, Romain, Claire, Alexis et Léa, sans oublier le petit dernier Lucas, âgé de 21 mois, premier arrière-petit enfant d’Yvan et Nicole .
Le couple est également connu et apprécié pour son énorme implication dans la vie associative locale. Membres très actifs durant de longues années du Secours Populaire, le couple a également été très présent aux ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural). De son côté, Yvan a également été durant 30 ans secrétaire du CST sous les présidences successives de Jean Richardin, Paul Sellier et Daniel Georges. Son séjour au Maroc durant les années 1954-1956 lui a encore permis de rejoindre les rangs de la FNACA.
En retrait du monde associatif depuis 2010, le couple profite désormais du calme bienfaisant de la maison qu’ils ont fait construire en 1973.
Retourner au contenu | Retourner au menu