2017_09_21 400ème anniversaire : un succès collectif - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Septembre
HAUTES-MYNES

Une réussite collective

Le rideau est tombé sur la célébration du 400ème anniversaire de la poudre noire. Une manifestation de grande ampleur qui a séduit un nombreux public et a mobilisé des nombreux acteurs.
    
Voulue par Michel Mourot qui tenait à marquer d’une pierre blanche le triple anniversaire « 2017 une date à retenir, 1617, 1987, 1997, 3 dates en une pour 2017, fêter le 400ème anniversaire de la 1ère utilisation de la poudre noire en mines en Europe, fêter le 30ème anniversaire de la création de la SESAM, Société d’Etude et de Sauvegarde des Anciennes Mines, crée en 1987 et fêter le 20ème anniversaire de la création de la régie des Hautes Mynes du Thillot en 1997 » précisait-il devant l’imposant parterre de personnalités présentes lors de l’inauguration de l’exposition de la médiathèque, exposition qui restera visible jusqu’au 15 décembre. Si le premier magistrat a exprimé cette volonté, il a également su aller chercher des financements externes et mettre en œuvre une dynamique afin de concrétiser cette volonté. Depuis des mois, de nombreux partenaires ont donc multiplié les rencontres afin de travailler à la mise en place de cette animation majeure. Sous la houlette du duo Bernard Pierrel et « Manu » Grandgirard, les deux « chevilles ouvrières » qui y ont consacré une grosse énergie, cette fête a pu prendre corps avec le concours d’acteurs, issus notamment du monde associatif qui ont pris en charge d’importants volets de cette manifestation géante. Ce sont ainsi les Gentianes Bleues, le  GCL,  Anim’ Thillot, l’Association Portugaise,  l’Entente Basket Remiremont Le Thillot, la Croix Rouge, le Club Vosgien, l’Athlétic Vosges Entente Club section du Thillot,  RECRE, le club de patchwork de Bussang, l’UMT et bien sûr Myne et Rails qui ont investi une grosse énergie afin que cette animation puisse voir le jour et se dérouler de si belle façon.
Il convient d’ajouter d’autres acteurs à cette réussite collective, notamment les membres de la SESAM qui se sont mobilisés à différents endroits pour faire profiter le public de leurs connaissances nécessairement pointues.
L’équipe des Hautes-Mynes était bien évidemment, elle aussi, totalement impliquée, Philippe Poisson en tête, vers lequel Michel Mourot a tenu à braquer les projecteurs : « En 20 ans Philippe Poisson a su développer les thèmes de visite, a su passionner son auditoire les jeudis soir d’été avec ses contes de la nuitentrée». Rappelons de plus, l’implication du directeur des Hautes-Mynes dans l’association RECRE chère à Vincent Decombis (auteur du discours inaugural prononcé par le « Duc de Lorraine », « Manu » Brice du Closel qui a parfaitement joué le jeu de la collaboration constructive), au sein de laquelle il campe un contrôleur aussi méchant que ridicule dans des scénettes théâtrales. N’oublions pas de citer encore l'équipe municipale et les services techniques largement mis à contribution, eux aussi.
Ouverture planétaire
Ce jour, 21 septembre une équipe de tournage vient de Nouvelle Zélande pour réaliser un documentaire "scientifique" sur site à Fresse-sur-Moselle et Le Thillot, sur le thème que constitue cette innovation majeure dont les "anciennes mines" du Thillot peuvent s'enorgueillir : l'utilisation de manière innovante de la poudre noire en mine en 1617. Cette société de production NHZ réalise ce documentaire pour une chaine de télévision chinoise qui travaille habituellement pour les célèbres National Geographic et Smithsonian Institut. Leur recherche documentaire les a conduits à contacter Francis Pierre après lecture de ses publications internationales, consécutives aux découvertes originales dans le cadre des recherches de la SESAM. Découvertes qui ont modifié les connaissances sur l'histoire révolutionnaire de la poudre en mine. Leur scénario calqué sur le thème de la route de la soie depuis la chine fait un parallèle appliqué à une autre invention chinoise : la poudre noire et son devenir chronologique, générateur de progrès techniques à travers le monde. Cette étape au Thillot, conséquence des résultats des recherches historiques depuis 1987, renforce le caractère particulièrement valorisant de l'histoire minière vosgienne et de sa place remarquable dans l'histoire des techniques. Raison qui a conduit la SESAM dans les années 90 à concevoir et créer le site touristique avec la commune et devenir ce qu’il est maintenant, avec l’ambition clairement affichée de gagner toujours plus en notoriété et attirer de plus en plus de visiteurs.
On citera encore Yannick Beluche, co-président de Hautes Vosges Auto, qui a su mobiliser des véhicules 4x4 afin d’assurer le transport de nombreux visiteurs entre le site des mines et la proximité de la Galerie des Arts, sans oublier Bernard Werlé qui, à l’aide de son véhicule passe-partout a assuré l’acheminement de nombreux visiteurs vers le site, leur permettant d’avoir à emprunter les quelques 500 mètres de chemin pentu et boueux.
Une manifestation doublement réussie : faire converger des énergies dans la même direction est assurément un premier succès. Quant à l’ampleur de la résonnance de cette fête, il n’était qu’à voir la file d’attente devant le musée de Hautes-Mynes pour se rendre compte de l’intérêt suscité par l’animation. A tel point d’ailleurs que les inscriptions pour les visites ont dû être stoppées bien avant la fin de la journée, les files d’attente étant largement fournies pour atteindre la fin de la journée.
Retourner au contenu | Retourner au menu