2017_09_18 La Rouge Montagne : une galerie génératrice d'émotions - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Septembre
HAUTES-MYNES

La « Rouge Montagne » : une galerie génératrice d’émotions
La célébration du 400ème anniversaire de l’utilisation de la poudre noire en milieu minier pour la première fois dans les mines de la commune a bien évidemment été l’occasion de proposer au public - venu en grand nombre - la visite des galeries des anciennes mines du Duc de Lorraine et se rendre compte de l’extraordinaire richesse du site. La « Rouge Montagne », dont le parcours ouvert au public a été multiplié par deux, offre ainsi une vision directe de ses trésors pour certains très récemment dévoilés et dont beaucoup sont actuellement exposés à la médiathèque. De ces nombreux vestiges exceptionnels ressortent ces traces de pas faits par les mineurs il y a ...très longtemps et que la dure pierre des lieux a superbement conservées. A l’observation de ces traces, on imagine ces mineurs en tenues désormais connues avec leur fameux cuir fessier, lampe à suif à la main, marteau et pointerolle prêts à attaquer la paroi… Émouvant.
L’émotion reste forte, mais toute différente, à l’arrivée dans « la salle de la poutre », impressionnante par ses dimensions et qui laisse voir ou entrevoir des vestiges magnifiques, comme cette énorme poutre qui a donné son nom au lieu. Dans cette cavité, on peut également apercevoir à travers une eau limpide des vestiges du système de pompage de l’eau, une ancienne échelle ayant servi aux mineurs ou encore un guide fleuret, outil permettant au mineur de creuser un trou dans la roche, avant d’y bourrer poudre noire, bouchon d’argile et mèche, afin de faire exploser la paroi.
A la sortie de la galerie, les visiteurs peuvent apercevoir un amas de pierre qui, après reconstitution, évoque un support ayant servi au système complexe d’extraction d’eau des galeries, permettant le transfert du mouvement initié par une roue mue par l’eau vers des pompes installées dans le réseau minier.
Plus tôt dans la matinée, alors que la température affichait un frisquet 5°, à l’invite de la section locale de l’AVEC (Athlétic  Vosges Entente Club)  du président Jean-Paul Canonaco, un petit groupe s’élançait à l’assaut du circuit de 4km permettant aux coureurs de rejoindre le site des mines. On retiendra les victoires d’Adrien le Thillotin chez les garçons et de Maude originaire de Plancher les Mines chez les filles. Tous les candidats étaient accueillis à l’arrivée par l’épouse et la fille du président et chacun d’entre eux a reçu un lot.
Dans le même temps, un petit groupe du Club Vosgien rejoignait également le site où la fréquentation de la journée a atteint des sommets.
Retourner au contenu | Retourner au menu