2017_09_17_Hautes Mynes - voyage dans le temps - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Septembre
HAUTES-MYNES

Voyage extraordinaire dans le temps…
    
Ménestrels, bonimenteurs, forgeron, perceur de tuyaux en bois, couturières, gens d’armes, explosions de poudre noire, tir à l’arbalète, duels à l’épée, soldats en armure... le tout placé sous la haute autorité du Duc de Lorraine auquel le roi Louis XIII avait tenu à rendre visite : la fête marquant les célébrations du 400ème anniversaire de la première utilisation de la poudre noire en milieu minier dans la commune ont permis un dépaysement total, faisant remonter les visiteurs en 1617. Un voyage extraordinaire !
A proximité de l’ancienne halle de l’ancienne gare, les stands et animations se sont succédées avec rythme tout au long de l’après-midi de samedi, offrant aux spectateurs des moments magiques.
Entre deux morceaux joués sur sa vielle à roue, Arnaud était intarissable sur les vieux instruments de musique. Les mains magiques des couturières bussenettes, créatrices des costumes du Duc, de la Duchesse et leur escorte présentaient leurs superbes réalisations. Les groupes de musiques aux instruments aussi anciens que variés faisaient entendre leurs sonorités oubliées. Des duels à l’épée aussi spectaculaires que sans danger attiraient les regards des jeunes et moins jeunes. Le fondeur de bijoux n’en finissait pas de chauffer son mélange plomb-étain pour de nouvelles créations, pendant que d’autres s’exerçaient avec plus ou moins de réussite au tir à l’arbalète.
    
Le tonnelier ne rechignait aucunement à livrer le secrets de fabrication de ses tonneaux, prêts à recevoir les meilleurs breuvages. Des soldats costumés faisaient une démonstration bruyante et fumante de leurs arquebuses. Au hit parade de la plus grosse détonation, Martial l’a emporté haut la main avec sa démonstration d’explosion de poudre noire, répliquant la technique utilisée par les mineurs 400 ans plus tôt afin d’attaquer la roche. Côté théâtre, la compagnie Eutrapelia a amusé son public avec ses boniments de pierres magiques et autres talismans sacrés. Carrément loufoque et jouant magnifiquement avec le public, « Bleu Nuage » a bien venu ses breuvages fumants.
Un grand moment de culture historique, doublé d’une aspect particulièrement ludique.
Nombreux dans le public étaient ceux qui en redemandaient !
En soirée, la salle omnisports avait délaissé son activité originelle pour offrir refuge au repas terroir bercé d’animations musicales avant que le feu d’artifice préparé par les artificiers soit tiré depuis le stade Grosjean. Un superbe bouquet final à une journée mémorable pour laquelle une bonne soixantaine de bénévoles se sont magnifiquement mobilisés.
Retourner au contenu | Retourner au menu