2017_09_13 Atelier d'écriture - le-thillot.com : l'actualité gratuite du Thillot et Environs

Aller au contenu

Menu principal :

Articles > 2017 > Septembre
MÉDIATHÈQUE

Atelier d’écriture : l’imagination débridée
Une bonne vingtaine de personnes avaient répondu présentes à l’invitation de Maggy Louis pour une nouvelle édition de l’atelier d’écriture. Le thème proposé ce jour par l’animatrice était « les Mines », sujet en parfaite osmose avec l’actualité, à quelques encablures des festivités entourant la célébration du 400ème anniversaire de l’utilisation de la poudre noire en milieu minier.
En guide « d’apéritif musical », l’animatrice lançait le célébrissime « Ah le petit vin blanc », dont le refrain n’a pas manqué d’être repris en chœur par les écrivains d’un jour. « A la santé des Mines ! » s’exclamait l’animatrice avant de lancer sa première requête. « Vous avez sept minutes et demie pour relever un maximum de mots en visitant l’exposition de vestiges miniers exposés dans la salle à côté. Faites le sans réfléchir, notez tout ce qui vous touche ». Crayons en alerte au-dessus de la feuille de papier, les participants partaient donc à la recherche de ces mots qui, pour une raison connue d’eux seuls, leur « parlaient ». L’occasion de découvrir ces nombreux et superbes vestiges miniers installés sous verre au premier étage de la médiathèque.
De retour autour de la grande table, chacun énonçait deux de ces mots choisis que Maggy demandait d’exploiter : « Ces premiers mots constituent un terreau dans lequel nous allons faire pousser d’autres choses » et de demander d’intégrer ces mots dans un inventaire à la Prévert. Un exercice débridé permettant à chacun de puiser dans sa personnalité et le faire partager librement, sans fausse pudeur. « Je bois du petit lait ! » avouait Maggy « Je remarque en outre des regards croisés qui sont également un immense moyen de communiquer, quelques fois plus forts encore que les mots ».
Une superbe ambiance donc, en toute confiance, en toute liberté d’expression qui plus est marquée de nombreuses petites pauses permettant de porter quelques friandises à la bouche. Des gourmandises apportées comme un cadeau, une offrande à ces amis d’un moment de partage, et donc de plaisir. En fin de séance, chacun a pu apprécier le superbe « queugnet », ultime cadeau du jour de l’animatrice qui, avec beaucoup de douceur et de passion, a su offrir ce beau moment à ses « élèves » du jour.
Retourner au contenu | Retourner au menu